Newsletter n°5 : Passion Stalking

Dans les épisodes précédents
F1000009

Rhaaaaa je suis énervée ! J’ai fait de la merde. Ou pas. Je sais pas. On verra.

Je t’avais parlé d’Anna et du Mec qu’elle aime bien mais qui s’en fout ? Nan, parce qu’en fait, c’est pas qu’il s’en tape… mais il est simplement PAS DU TOUT au courant de son existence, ce qui – avouons le – n’est pas très pratique pour le choper.

C’est fascinant cette propension qu’elle a à s’inventer des histoires fictives avec des inconnus. Pourtant, cette meuf connait tout le monde. Elle sort tout le temps. Elle est hyper sociable. Mais dès qu’il s’agit d’envisager un semblant d’interaction sociale avec une cible de vie sentimentale potentielle, c’est la merde totale. Le paradoxe de sa vie.

Inconsciemment (ou pas), elle fuit les mecs qui s’intéressent à elle et s’obstine à s’imaginer un avenir avec d’illustres inconnus. Et évidemment, rien ne se passe, car comme tout être humain issu de la génération que l’on appelle Y dans les journaux, elle est incapable d’aborder quelqu’un IRL dans un objectif de parade amoureuse.

Mais ce mec, elle le voit dans 75% des soirées où elle traîne, ils ont déjà dû se voir, faire un peu d’eye contact, je sais pas… Et ben non, plutôt que de le regarder avec insistance (c’est à double tranchant : soit ça marche, soit ça fait flipper) ou d’aller lui parler (solutions les plus évidentes) elle passe son temps à le stalker. Elle le cherche sur Happn sans le matcher, elle lit ses tweets sans lui répondre et regarde ses photos sans les liker. Elle est complètement obsédée virtuellement, mais incapable d’agir physiquement.

Je ne sais d’ailleurs même pas comment elle a obtenu ses nom, prénom, pseudo et numéro de sécurité sociale (non) mais je commence à croire qu’elle est encore plus experte que moi en stalking. Ou alors elle a de bons indics.

Bref, tout ça pour dire que j’ai complètement foiré : jeudi on prenait l’apéro chez elle, et on regardait ses derniers tweets pour voir ce qu’il faisait ce week-end et adapter nos emplois du temps en conséquence, et BAM, j’ai mal cliqué. J’ai fav’ un de ses tweets comme une conne. Et avec son compte. En plus le truc était un peu old. C’est tellement grillé qu’elle stalkait (enfin, que je stalkais). (Sinon est-ce qu’on conjugue les anglicismes à la con ?)

Je pensais que j’étais plutôt douée en espionnage puisque je pratique depuis de nombreuses années la discipline, mais visiblement ça arrive même aux meilleurs.

Du coup, elle boude et ne veut plus sortir de chez elle. C’est grave ? Est-ce que j’aurais du mentir ? Enlever le fav’ ? Le RT ? Le follow ? Haaaa.

Allez, je vais essayer de reconstruire notre amitié avec des bières et des chips.

Recevoir le prochain épisode