Newsletter n°3 : Un vol (à l’)arrachée

Dans les épisodes précédents
F1000015

Yo,

La semaine dernière j’étais à un événement avec Anna (notons que quand on peut boire gratuitement, on n’appelle pas ça une soirée mais un événement, fait rare lorsqu’on vit à Paris et qu’on n’est pas blogueuse mode influente).

Je sais plus si je t’en avais parlé mais Anna c’est la meuf qui est toujours dans les bons plans. Elle connait toutes les soirées cool de Paris. Le problème, c’est qu’elle est complètement klepto. (Je voulais faire une vanne en la surnommant Klepto Woman, la super-héroïne qui vole tout ce qu’elle trouve, mais en fait non, je vais la fermer.)

Quand elle a quitté le cocon familial pour s’installer dans son studio, elle a évidemment « trouvé » toute sa vaisselle dans les bars. Traîner avec elle, c’est comme être pote avec Mary Poppins mais sponsorisée par Duralex. L’avantage c’est que si tu as besoin d’un verre ou d’une fourchette sale en soirée, elle a toujours ce qu’il faut dans son sac gigantesque (mais avouons que c’est un besoin assez peu commun quand on sort boire une bière).
Son butin prend des proportions indécentes à mesure que son état d’ébriété augmente. Elle est déjà rentrée chez elle avec une lampe et un service de shooters entre les seins (les shooters, pas la lampe entre les seins hein, n’exagérons pas). Mais je crois que le pire c’est quand elle a essayé de voler une table « pour sa terrasse » alors qu’elle n’a même pas de balcon.

Voler des choses libère en elle tout un tas de molécules sources de plaisir qui se terminent en -ine comme l’adrénaline, l’endorphine ou la nicotine. Plus elle boit, plus elle vole, et plus elle vole, plus elle est déchirée par l’excitation procurée par son larcin.

Le cercle vicieux.

Et donc mercredi, alors que je buvais mon 18ème cocktail gratuit en discutant avec un charmant jeune homme qui bossait là et me racontait que ça faisait 6 ans qu’il était dans l’événementiel et que bla bla bla c’était vraiment une super scéno parce que bla bla bla oui tu es très beau fais moi des bisous s’il te plaît ; Anna sort des toilettes et débarque dans la conversation en braillant :

« MATE !!! J’AI CHOPÉ UN POUSS’ MOUSSE CHROMÉ !! 😀 »

Putain, mais qui utilise encore le mot Pouss’ Mousse en 2016 ?! Je crois qu’il faut que je change de potes.

Ça va toi sinon ?

Bise

Recevoir le prochain épisode