Comment survivre à un concert lorsqu’on est toute seule ?

Articles / Musique
Hanni El Khatib concert

L’être humain se déplaçant généralement en meute, se rendre à un concert seul(e) peut sembler complètement incohérent. Mais pourquoi passer à côté d’un groupe que vous appréciez juste parce que vous êtes seul(e) ? Ne vous privez pas, allez-y mes enfants !

Ma vie de fille indépendante élevée au Girl Power me convient très bien et je gère parfaitement mes sorties dans l’autonomie la plus totale. Musées, ciné, promenades, shopping, j’ai même terminé une soirée en dansant, seule. Bon OK, pas très longtemps. Mais quand il s’agit de concerts, je trouve ça un peu plus compliqué. Pas de bol : mercredi soir, je me suis retrouvée toute seule au concert d’Hanni El Khatib à la Gaîté Lyrique. J’en ai donc profité pour ne pas socialiser et écrire cet article sur mon téléphone.

Astuce N°1 : faire semblant d’être une blogueuse influente.

Lorsque que vous décidez d’assister à un concert sans votre groupe de pairs, le réflexe de base est de repérer les autres personnes seules. Le piège ! En début de soirée, les personnes seules sont en fait en attente de leurs congénères (sauf peut-être cette personne qui joue à Farmville devant moi).

Astuce N°2 : attendre un peu avant d’essayer de socialiser.

Afin de combler mon déficit d’êtres humains, j’ai dans un premier temps décidé de prendre une pinte de bière pour me donner un peu de contenance (et de contenu). Et puis merde, sale journée, j’avais soif.

Astuce N°3 : être bourrée.

Heureusement, la première partie a commencé assez rapidement, ce qui m’a donné l’occasion d’aller étudier la topographie du lieu. Je préfère vous prévenir, il n’y a pas d’espace dédié aux personnes seules. Ni sur la gauche, ni sur la droite. Le groupe n’étant pas exceptionnel, j’ai décidé de me focaliser sur ma bière. Durant tout le concert (5 chansons), une question m’a complètement obsédé : sont-ils frères ou sont-ils pas frères ? Franchement, les 2 mecs sur scène se ressemblaient grave.

Astuce N°4 : faire semblant de se poser des questions vraiment très profondes.

Avant le début du vrai concert, une longue pause risque de bien vous faire chier. Le pire lorsqu’on est seul(e), ce sont les périodes de socialisation pré et post concert. Deux solutions s’offrent alors à vous : socialiser ou fumer des clopes.

Astuce N°5 : se cramer la santé en solo (vous buvez déjà seul(e), autant y aller franchement)

Armée de ma seconde bière, j’arrive au concert en retard et m’installe derrière un garçon beaucoup trop parfumé. Heureusement, il partira au bout de 3 chansons, me laissant alors l’opportunité de respirer et de repérer un BG avec lequel je ne ferai pas d’eye contact. Je vous préviens tout de suite : non, le mythe de la fille seule et mystérieuse à un concert, ça ne fonctionne pas. Nous ne vivons pas dans un film de Sofia Coppola.

Une fille beaucoup trop parfumée a pris la relève à mes côtés. Mais qui sont ces gens trop parfumés ? Est-ce qu’ils rentrent chez eux pour plonger dans leur flacon de parfum avant de sortir ? Est-ce qu’ils travaillent chez Sephora ? Le mystère reste entier.

Outre ces considérations olfactives, tout s’est bien passé. Je n’ai socialisé avec personne, mais honnêtement, j’aurais été étonnée du contraire. Je ne suis pas une it-girl.

Astuce N°6 : devenir une it-girl.

Bilan : j’ai passé une bonne soirée avec moi-même.

Astuce bonus : essayez d’acheter une place à quelqu’un qui en vend une et qui va quand même au concert et incrustez-vous. Testé et approuvé.

Initialement publié sur http://etsionneparlaitpasdefoot.com/